Histoire de la base

La construction de la base déébute en avril 1941. Les travaux durent jour et nuit. La nuit, de puissants projecteurs éclairent le chantier mais ils doivent être éteints à la moindre alerte aérienne, plongeant les ouvriers dans l'obscurité ce qui entrainé la chute de certains d'entre eux dans les coulées de béton. Pour rendre l'édifice invulnérable aux bombardements, les Allemands le couvrent d'une dalle de béton et d'acier d'une épaisseur moyenne de 3,5 m. Les travaux finis, il ne reste plus qu'à faire sauter la digue destinée à assécher le chantier pour en rendre l'accès libre aux sous-marins.

En novembre 1941, la première tranche des travaux est terminée, il ne reste qu'à  équiper la base avec les grues et les pompes destinées aux docks asséchables. Le bunker permet de loger 4 U-boote dans 2 bassins à flot, et 5 autres dans les 5 docks asséchables. L'U82 arrive à La Pallice le 19 novembre 1941. La base entre alors en service moins d'un an après le début de sa construction.

Face à l'augmentation du nombre des sous-marins en opérations, l'état-major allemand décide d'augmenter le nombre de places du U-bunker. Une deuxième tranche de travaux commence alors en avril 1942, afin d'y ajouter 3 nouvelles alvéoles, dont 2 asséchables. La base est finalement constituée de 10 alvéoles, permettant d'entretenir 13 sous-marins, et de 10 ateliers et magasins. Les alvéoles 3 à 9 peuvent être fermées par des sas étanches, et asséchées par de puissantes pompes.

Pour compléter le dispositif, la construction d'une nouvelle écluse débute à partir de juillet 1942. Elle sera entièrement protégée par un bunker et uniquement réservée au passage des sous-marins.

La défense de la base est assurée par tout un dispositif anti-aérien et anti-sous-marin. Des ballons captifs disséminés dans la rade empêchent les bombardements à basse altitude, alors que les positions de la Flak (canon AA) et de la chasse de la Luftwaffe basée à Laleu évitent les bombardements à plus haute altitude.

 

U-boot de retour à La Pallice.

 

Chronologie

1941
Janvier 1941 Etude du site par l'Organisation Todt.
Mars 1941 Création du chantier naval (Kriegsmarinewerft KMW)
Avril 1941 Début de la construction de la tranche 1 (alveoles 1 à 7).
25 mai 1941 Inspection du site par le Reichminister Fritz Todt
29 juin 1941 Inspection du site par le Reichminister Fritz Todt.
Octobre 1941

Les alvéoles 1 et 2 sont terminées.

Novembre 1941

Fin de la tranche 1.

Debut des travaux pour le E-Bunker, le Hochbunker, les Torpedo-Bunker et le PC de combat ainsi que divers autres bunkers.

 

1942
Avril 1942 Debut des travaux pour la construction de la tranche 2.
  Debut de la construction de l'écluse.
18 avril 1942 Visite du Grossadmiral Raeder.
Août 1942 Dégagement d'une zone de 230 m de long et 110 de large en vue de la mise en place des fondations de l'ecluse.
Septembre 1942 Assemblage des caissons circulaires de l'ecluse.
Decembre 1942 Mise en place des caissons de l'ecluse.

 

1943
Janvier 1943 La tranche 2 de la base (alvéoles 8,9 et 10) est presque terminée.
23 août 1943 Inondation de l'ecluse.
Novembre 1943 Construction de l'atelier.

 

1944
Mars 1944 L'ecluse est terminee.
6 juin 1944 Fin des travaux exterieurs.
15 août 1944

Depart de l'Organisation Todt.